L’Ormvad rationalise l’irrigation

Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, a présidé le conseil d'administration de l'Office régional de mise en valeur agricole du Doukkala (ORMVAD) au titre de l'exercice 2008 à Rabat, vendredi 28 août dernier. De toutes les régions agricoles, ces travaux auront été les premiers du genre après la mise en place du plan national Maroc Vert. Dans ce cadre, les ambitieux programmes ont été rappelés.

D'une part, ils consistent en le développement accéléré d'une agriculture moderne et compétitive à haute valeur ajoutée. Et d'autre part, en l'accompagnement de la petite agriculture solidaire. Sans oublier les différentes mesures institutionnelles et managériales qui ont été mises en place pour accompagner le démarrage de leur mise en oeuvre. Le ministre a mis en exergue le plan agricole de la région Doukkala-Abda (El Jadida et Safi). Ce dernier porte sur 96 projets avec un montant d'investissement de 10,50 milliards de DH à l'horizon 2020. Ce qui permettra la création d'une valeur ajoutée de 8,7 milliards de DH et de 86.000 nouveaux postes d'emploi.

La nouvelle stratégie agricole mettra notamment l'accent sur la généralisation des techniques de rationalisation de l'utilisation de l'eau d'irrigation dans le cadre du Programme national d'économie d'eau en irrigation (PNEEI). Il porte sur une superficie de 76.000 ha avec une enveloppe budgétaire de 3,72 milliards de DH sur une durée de 13 ans.

Les points inscrits à l'ordre du jour du CA avaient trait aux réalisations physiques et comptables au titre de l'exercice 2008, à l'arrêt des comptes de l'Office au titre de l'exercice de cette année agricole, à l'approbation des budgets d'investissement et de fonctionnement de l'office au titre de l'exercice 2009 et, enfin, à la présentation des projets de budgets d'investissement et de fonctionnement pour 2010. La zone d'intervention de l'Office des Doukkala, ses principales caractéristiques foncières, ses ressources hydriques ou encore les possibilités d'investissement sont des points qui ont été présentés par Mohamed Radi, le nouveau directeur de l'Ormvad.

En outre, les faits saillants de l'exercice 2008 ont été soulignés. Ils ont consisté notamment au lancement de 3 projets pilotes relatifs à la reconversion des systèmes d'irrigation actuels en irrigation localisée. Ces projets ont été réalisés en partenariat avec des bailleurs de fonds internationaux. Des résultats satisfaisants en matière de production agricole ont été enregistrés (4,421 milliards de DH comme valeur globale de la production). Et ce, malgré la faible dotation en eau d'irrigation allouée au périmètre (283 millions de m3) et des conditions climatiques relativement défavorables enregistrées au titre de la campagne agricole 2008.

Cette même année a connu la mise en place du guichet unique pour le traitement des aides financières de l'Etat. A ce titre, il a été enregistré une augmentation de 180% des montants des subventions accordées aux agriculteurs, soit 45,6 millions de DH, a déclaré le directeur. Par ailleurs, l'agrégation du secteur betteravier a été consolidée par la signature d'une convention de partenariat avec les producteurs et les industriels.

Prévisions

Le bilan comptable de l'office s'est caractérisé par un niveau de réalisation de 98% d'engagement, 96% d'ordonnancement et 80% de paiement pour le budget d'investissement. Les budgets d'investissement et de fonctionnement de l'office au titre de l'exercice 2009 et du projet des budgets 2010 ont été également discutés. Ces prévisions budgétaires sont basées essentiellement sur la poursuite de la programmation des opérations prévues dans le cadre du PNEEI.